Le Forum des Cafes philo

Forums des cafes philo, forum du projet ONG cafe philo, English Speaking too.


    Que représente la fraude aux arrêts maladie ?

    Partagez
    avatar
    Rene
    Admin

    Messages : 139
    Date d'inscription : 20/06/2011
    Age : 57
    Localisation : ANNEMASSE - HAUTE-SAVOIE

    Que représente la fraude aux arrêts maladie ?

    Message  Rene le Mer 16 Nov - 12:51

    Bonjour,

    Discours dithyrambique de Sarko contre les fraudeurs aux arrêts maladies. Gain souhaité : 280 millions d'euros

    Selon Le Monde du 14.11.2011, les indemnités journalières représentaient en 2008, 5 % des dépenses de santé, soit 11,3 milliards d'euros.
    • Sur ces 5%, près de la moitié est affecté aux congés maternité et aux accidents de travail.

    • Reste 54% des 5%, lesquels sont affectés aux indemnités journalières, soit, 6,2 milliards, d'euros
    .
    • En 2008, 169 000 cas "injustfiés" d'arrêts maladie sur 1,5 millions de personnes contrôlées ont été recensés. Soit environ 9%.

    • Admettons qu'ils aient coûté 9% des 6,2 milliards, on obtient : 56 millions, contre les 280 annoncés.

    Par ailleurs, une étude européenne pilotée par le CNRS montre que les salariés Français ne sont pas plus enclins que d'autres européens aux arrêts de travail. Le taux d'absence globale oscillait en France entre 10 % et 11 %, contre 15 % au Royaume-Uni, de 16 % à 18 % aux Pays-Bas et de 20 % à 28 % au Danemark,.

    Mais alors, pourquoi ce trou de la sécu ? scratch
    Les facteurs démographiques constituent une donnée essentielle : une population en augmentation, étudiant plus longtemps, travaillant moins, qui se trouve de mieux en mieux diagnostiquée, soignée et qui vit beaucoup plus longtemps, ces facteurs expliquent la tendance croissante du trou de la sécu.

    Il y a donc un choix politique et en conscience (librement débattu) à faire concernant les questions de santé pour la France (ou tout autre pays).

    Bien entendu, on peut se demander pourquoi Sarko se plait à stigmatiser des populations marginales (les fraudeurs et autres), elles sont marginales également par rapport à ce qu'elles coûtent à l'Etat.



    Dernière édition par Rene le Sam 19 Nov - 8:24, édité 1 fois


    _________________
    René Guichardan,
    Ps : pour activer les liens des messages du forum, il faut être "inscrit". Merci de votre compréhension.
    Les sujets des cafés philo Annemasse-Genève
    Les cafés philo de France et du monde
    avatar
    Rene
    Admin

    Messages : 139
    Date d'inscription : 20/06/2011
    Age : 57
    Localisation : ANNEMASSE - HAUTE-SAVOIE

    Re: Que représente la fraude aux arrêts maladie ?

    Message  Rene le Jeu 17 Nov - 6:04

    Bonjour,

    Si on souhaite répondre à la question, comment combler le déficit de la Sécurité sociale, on peut se référer à l'article de Rue 89.
    Je le résumerai éventuellement plus tard.

    Mais il me semble qu'il y a plusieurs questions de fond qui se posent :
    Avons-nous des politiciens qui nous représentent lorsque leurs discours divisent les populations (braquent les uns contre les autres) ?
    En effet, ce n'est pas parce que nous votons pour eux qu'ils nous représentent : ce n'est que la moitié du travail, lequel se trouve boudé par un nombre croissant de français (voir les taux d'abstention en augmentation). Des politiciens nous représentent dans la mesure où ils réunissent les meilleures compétences de leur pays pour que celui-ci soit géré au mieux. N'est ce pas ce que nous sommes en droit d'attendre de personnes dites "responsables" ?

    Quels seraient les critères de cette gestion ?
    Pour chaque décision prise, on pourrait se demander :
    Comment participe-t-elle à plus d'égalité entre les citoyens, mais sans pour autant nuire à la liberté et tout en valorisant des valeurs de fraternité ?

    Eh oui, ce triptyque dessine l'équilibre de notre pacte républicain.
    Trop de liberté nuit à l'égalité, et inversement, trop d'égalitarisme nuit à la liberté. Par ailleurs, sans fraternité, on ne fait pas "société", cette dernière est entendue comme un ensemble de citoyens partageant un destin commun par le fait de vivre à l'intérieur des mêmes frontières.

    Le maintien d'une cohésion sociale constitue une priorité à ce point évidente que l'on se demande pourquoi les partis politiques cherchent constamment à diviser les citoyens les uns contre les autres, à continuellement défaire ce que leurs prédécesseurs font ou à s'opposer systématiquement à ce que les partis adverses suggèrent ?
    S'y prendrait-on autrement si l'on voulait conduire un pays à une ruine sociale ?


    _________________
    René Guichardan,
    Ps : pour activer les liens des messages du forum, il faut être "inscrit". Merci de votre compréhension.
    Les sujets des cafés philo Annemasse-Genève
    Les cafés philo de France et du monde

      La date/heure actuelle est Sam 25 Mar - 3:48