Le Forum des Cafes philo

Forums des cafes philo, forum du projet ONG cafe philo, English Speaking too.


    Les paradigmes de l'écologie (Stéphane Ferret) Annemasse, septembre 2011

    Partagez
    avatar
    Rene
    Admin

    Messages : 139
    Date d'inscription : 20/06/2011
    Age : 58
    Localisation : ANNEMASSE - HAUTE-SAVOIE

    Les paradigmes de l'écologie (Stéphane Ferret) Annemasse, septembre 2011

    Message  Rene le Sam 10 Sep - 8:35

    Bonjour tout le monde,

    Avec Stéphane Ferret, nous avons vu que la pensée écologique remontait vers une origine métaphysique. Elle est prise entre deux tendances – celle de la toute puissance de l’homme sur la nature (métaphysique H – la Bible, l’homme asservit la nature) et celle au contraire, où l’homme est partie intégrante de son environnement (métaphysique non H, shamanisme, darwinisme). Dans cette seconde perspective, l’homme doit respecter la nature.

    Posée comme cela, la question écologique conduit vite à une impasse. On ne peut en effet affirmer que nous saurons toujours répondre de notre impact sur l’environnement – toutes les victimes des rejets toxiques, du nucléaire, des diverses pollutions par le charbon ou autres témoignent déjà d’une faillite de cette gestion – sauf si par négligence et/ou délibérément et cyniquement, des patrons et des politiciens consentaient déjà dans leurs calculs, le sacrifice des victimes précités. Crying or Very sad

    A l’inverse, de considérer que nous devons déjà nous inscrire dans la logique du décroissement, n’épargnera pas les victimes potentielles que la marche du progrès pourrait sauver encore.
    En effet, on meurt plus dans les pays pauvres et moins dans les pays riches mais dans lesquels on pollue 15 fois plus. Par ailleurs, les pays pauvres veulent, comme les riches, poursuivre leurs développements et moins y mourir en raison de leurs conditions de vie.

    On peut « raisonnablement » se mettre d’accord sur le fait de placer l’homme au centre de notre préoccupation et (sur le plan de l’environnement) ce serait la 3ème voie entre les 2 métaphysiques précitées : s’en tenir au principe de réalité autant que nos connaissances le permettent et au fur et à mesure de leur mise à jour. Nous en étions arrivés à peu près là de notre débat.

    J’ai souhaité poster ce sujet dans le forum après avoir écouté cette émission sur France-Culture « Les scénarios énergétiques mondiaux à l’horizon 2050. Il y est question de 4 chercheurs indépendants qui ont construit un modèle de calcul réaliste de nos besoins en énergie. Il est réaliste en ce sens où il est discutable, à l’inverse des métaphysiques qui dans leurs subjectivités, sont sentimentales et donc indiscutables (on ne peut les départager, elles sont également respectables).


    _________________
    René Guichardan,
    Ps : pour activer les liens des messages du forum, il faut être "inscrit". Merci de votre compréhension.
    Les sujets des cafés philo Annemasse-Genève
    Les cafés philo de France et du monde

      La date/heure actuelle est Sam 21 Oct - 19:14