Le Forum des Cafes philo

Forums des cafes philo, forum du projet ONG cafe philo, English Speaking too.


    De l'empathie (juillet, 2011.Genève)

    Partagez
    avatar
    Rene
    Admin

    Messages : 139
    Date d'inscription : 20/06/2011
    Age : 58
    Localisation : ANNEMASSE - HAUTE-SAVOIE

    De l'empathie (juillet, 2011.Genève)

    Message  Rene le Sam 9 Juil - 8:46

    Bonjour,

    Ce jeudi 7 juillet, il était question d'un tour de table sur le thème de l'empathie au café philo de Genève.
    La définition du Petit Robert et très justement introduite par Léon précise bien : Faculté de s'identifier à autrui, de ressentir ce qu'il ressent.
    Mais au niveau philosophique, psychologique ou celui du sens commun, on comprend rapidement que l'on ne peut pas ressentir ce que ressent une personne - car ni nous sommes cette personne, ni sommes nous dans son cerveau.
    Quant à la faculté de s'identifier, on comprend quelque chose de cet ordre : capacité à se comparer à l'autre, à se mettre à sa place.
    On se met à sa place en ce sens que, ce que vit cet autre, ne nous est pas si étranger, qu'il ne nous soit pas possible de nous en faire une idée; de fait, s'identifier à lui/elle n'est pas une aberration.

    Voici quelques questions qui ressortaient de notre débat (n'hésitez pas à me corriger ou à indiquer d'autres questions perçues):

    • Jusqu'à quel point la capacité de nous comparer à l'autre, est une invitation à partager sa situation et ses émotions ?
    • Les contagions émotionnelles sont-elles liées à l'empathie ?
    • Si oui, la joie ou des expériences heureuses ont-elles une capacité communicante entre les personnes ?
    • Le sentiment de solitude ou celui existentiel de la vie, est-il relatif à l'absence d'empathie entre les uns et les autres ?
    • L'empathie (être conscient des émotions d'autrui) est-elle un outil de manipulation du petit futé du coin, des grands leaders charismatiques ou du charlatant- guérisseur ?

    Mais, il a été aussi question des cellules miroirs, pour ce thème, je préfère vous laisser avec ces références que j'ai trouvées excellentes :

    In English :
    L'incroyable RSA animate de Jeremy Rifking (The Empathic civilisation - durée 10 mn)
    Conférence RSA du professeur Simon Baron (Zero degrees of Empathy - durée 27mn) (Thank you so much Kristin for these links) Very Happy
    L'excellent Ramachandran, neurobiologiste indien (Conférence avec les sous-titres en français - durée 8mn) sur notre cerveau et les cellules miroirs

    En français :
    Le vote des primates (Avec Odile Petit, ethologue) (Continent sciences, France-Culture, durée 57mn), on y parle de l'altruisme chez les animaux, excellente émission, chargées d'anecdotes surprenantes et de découvertes inédites.
    Le fameux Jeremy Rifkin était l'invité des Matins de France-Culture pour la traduction de son livre : Vers une civilisation de l'empathie. (voir la vidéo de 15mn pour se faire une idée)

    Merci de votre lecture et de vos éventuelles réactions.


    Dernière édition par Rene le Mer 13 Juil - 5:27, édité 4 fois


    _________________
    René Guichardan,
    Ps : pour activer les liens des messages du forum, il faut être "inscrit". Merci de votre compréhension.
    Les sujets des cafés philo Annemasse-Genève
    Les cafés philo de France et du monde
    avatar
    Rene
    Admin

    Messages : 139
    Date d'inscription : 20/06/2011
    Age : 58
    Localisation : ANNEMASSE - HAUTE-SAVOIE

    des emails au forum :reprise des messages sur le thème de l'empathie.

    Message  Rene le Dim 10 Juil - 15:27

    Reprise des emails pour avoir une lisibilité de la succession des messages sur le thème de l'empathie:

    Viviane D'ans, le : 09.07.2011 à 16.26
    Bonjour René,

    J'ai trouvé le thème de l'empathie intéressant, mais ne sais plus comment me connecter directement au forum!
    Alors voici ce que j'aimerais dire:
    Pour l'avoir expérimentée un certain nombre de fois, mais pas tellement souvent, je pense que l'empathie est une émotionqui nous saisit dans certaines circonstances, immédiate et non réfléchie, et qui n'a pas besoin d'être partagée pour être ressentie. Ainsi la souffrance ressentie par autrui devant un événement qui nous aurait nous, fait souffrir, peut engendrer de l'empathie pour cette souffrance, peut-être pas pour cette personne; on éprouve la même chose qu'elle, et c'est tout. Dans les rares cas où je crois avoir éprouvé de l'empathie vraie, c'est à dire une émotion forte et durable par personne interposée si je puis dire, l'autre personne n'en a rien su, je ne la connaissais pas, mais je souffrais de sa souffrance, à travers elle.

    A bientôt, amitiés,
    Viviane


    Catherine Bel, le : 09.07.2011 à 17.00: :
    Bonsoir,
    L'empathie a mon avis n'est pas souffrance, mais ecoute et aide.
    L'empathie vient sans recevoir ni donner. L'Empathie sublime du rien et du tout pour l'autre. L’empathie sans joie ni peine=l'absolu de l'Empathie. Est-elle l'essence de l'homme? N'est-elle pas d'une dimension universelle et naturelle ? Bonne soirée et bon week-end a tous.
    Envoyé à partir de mon terminal mobile BlackBerry®


    Moon Child à [b]09.07.2011 à 22.24
    Je viens de lire Viviane et je trouve très exacte les définitions. Seulement je voulais ajouter à cela que une souffrance /empathie ressenti à travers quelqu'un, un peuple ou l'être tout court - le connaissant ou pas, devrais nous conduire vers une action qui fait évoluer et fait du bien à toutes l'humanité/ la terre, sinon elle en devient en effet nulle et perd tout son signification...

    Je ne pratique pas la langue Française écrit, mais plutôt Anglais, espérons que je fais sens avec mes quelque mots...
    Avec mes meilleurs salutation,
    S.S.


    Claudine Imfeld le : 10-07-2011 à 11.31
    Helloo René,
    Je ne parviens pas à m'enregistrer pour le forum, donc voici ma définition. (J'essaie toujours et de plus en plus de faire court en synthétisant la pensée car il me semble qu'un des écueils des cafés et de nous rendre logghoréïques et les écrits s'en ressentent !
    L’empathie est un état d’ouverture intérieure de l’humain ou de l’animal qui rend perméable aux émotions d’autrui sans pourtant les éprouver.

    Bye, bye
    Claudine


    Kalomira le : 10.07.2011 à 16.32
    Bonjour René,
    Bonjour à toutes et tous

    Je me greffe à vos échanges, fort intéressants, pour demander (à Claudine en particulier) : l'état de conscience que
    présuppose l'empathie n'est-il pas une prérogative de l'humain....L'animal agit par instinct et pas par raisonnement! A part ce distinguo (à mon sens) sa définition est simple, courte et efficace.

    Question: l'empathie est-elle un état inné ou acquis? Peut-on apprendre à devenir empathique (...ou généreux...ou tolérant etc...) ou certains humains sont porteurs d'un handicap qui érige un mur entre eux et leurs semblables?

    A propos de longueur et de répétitions: Les apprentis-philosophes que nous aspirons à devenir devraient se donner pour règle l'auto-censure de leur temps de parole et s'abstenir de répéter des concepts déjà énoncés pour le seul plaisir d'y mettre leurs propres mots...
    C'est le prix pour que le débat puisse avancer de manière constructive et avec un rythme alerte. C'est peut-être un sujet à creuser et à travailler....

    Une belle journée à tous,
    Kalomira (Clelia)


    Dernière édition par Rene le Dim 17 Juil - 15:34, édité 4 fois


    _________________
    René Guichardan,
    Ps : pour activer les liens des messages du forum, il faut être "inscrit". Merci de votre compréhension.
    Les sujets des cafés philo Annemasse-Genève
    Les cafés philo de France et du monde
    avatar
    Rene
    Admin

    Messages : 139
    Date d'inscription : 20/06/2011
    Age : 58
    Localisation : ANNEMASSE - HAUTE-SAVOIE

    Re: De l'empathie (juillet, 2011.Genève)

    Message  Rene le Lun 11 Juil - 6:29

    Suite de la reprise des emails sur le thème de l'empathie:

    Claudine le :10.07.2011 à 17.51
    A consulter pour découvrir que l'empathie n'est pas réservée aux humains. L'empathie selon moi a une part d'inné et de l'acquis aussi dans la mesure où on a travaillé sur soi pour avoir moins d'ego.
    Blog:L'âge de l'empathie- Ethologie
    Claudine




    Viviane le 11.07.2011 à 08h21
    Bonjour!
    Merci à Claudine pour le lien, voir aussi ceux envoyés par René, qui montrent que l'empathie n'est pas réservée aux seuls humains.
    Par contre je ne pense pas comme Claudine concernant le fait que l'empathie ne permet pas d'éprouver les sentiments d'autrui. Au contraire, sinon ce ne serait que du partage, de la compassion, etc. Je pense que quand on se trouve en situation d'empathie, que je crois innée et ne pouvant pas être acquise, on éprouve justement fortement le vécu de l'autre, soit sa joie soit sa détresse. Et le développement de son propre ego ne peut que permettre ce type de fusion avec les sentiments d'autrui. C'est pourquoi je parle d'émotion. Et pour reprendre le commentaire de Kalomira, il n'y aurait pas de mur qui s'érige entre certains vis-à-vis d'autres, il y aurait, sans doute, une faculté d'empathie comme on trouve chez certaines personnes une faculté plus développée de tomber amoureux, ou d'être
    émerveillé, ou d'être perméable à certaines émotions peu ou pas ressenties chez d'autres.
    A bientôt à tous, au plaisir de vous lire,
    Viviane


    Wedad le : 11.07.2011 à 09.45
    Bonjour,

    Je suis interpellée par les dernières interventions de Claudine et de Viviane, concernant le rapport entre l’égo et la faculté d’empathie. J’avoue ne pas savoir très bien si un ego sur-développé ou au contraire un ego sous-développé permet d’être empathique avec l’autre. Il me semble que cette capacité n’est pas en lien direct avec l’égo. Mais je me trompe peut-être. C’est une réflexion qui me vient en pensant à certaines personnes de mon entourage (moi-même incluse)…

    Belle journée à tous


    Viviane, le : 11.07.2011 à 10.19
    Bonjour Wédad

    Non je ne voulais pas dire qu'un ego sur-développé ou sous-développé avait un lien avec l'empathie, c'était une réponse à Claudine sur sa phrase (je cite) "L'empathie selon moi a une part d'inné et de l'acquis aussi dans la mesure où on a travaillé sur soi pour avoir moins d'ego." Ce que je voulais dire c'est que je ne vois pas le lien entre avoir plus ou moins d'ego avec l'empathie, puisque je la considère comme une émotion immédiate. Les animaux d'ailleurs ont-ils un ego?
    Bonne journée!
    Viviane


    Claudine le 12.07.2011 à 09.12
    Voici une autre formulation qui, je l'espère, sera plus claire, soit :
    devenir moins autocentré facilite l'entrée en "résonance" avec autrui.
    Cordialement


    _________________
    René Guichardan,
    Ps : pour activer les liens des messages du forum, il faut être "inscrit". Merci de votre compréhension.
    Les sujets des cafés philo Annemasse-Genève
    Les cafés philo de France et du monde
    avatar
    Rene
    Admin

    Messages : 139
    Date d'inscription : 20/06/2011
    Age : 58
    Localisation : ANNEMASSE - HAUTE-SAVOIE

    Re: De l'empathie (juillet, 2011.Genève)

    Message  Rene le Ven 22 Juil - 4:05

    Bonjour tout le monde,
    Je me permets de revenir dans le débat car je trouve les questions soulevées très intéressantes.

    Il y a deux positions presque radicales qui s’expriment :
    1) l’empathie serait liée à l’égo en ce sens où le travail sur l’égo faciliterait l’entrée en résonance avec autrui, ou
    2) l’empathie n’a rien à voir avec l’égo en ce sens où elle est liée à une émotion immédiate, on l'a perçoit ou pas.

    On peut considérer que tout le monde a raison, mais le problème n’est pas une question d’avoir tort ou raison, n’est-ce pas ? Mais comment nous nous expliquons les choses, comment les comprenons-nous ?

    Le rapport à l'action n'est pas banal non plus. Si je suis conscient d'une émotion chez autrui, celle-ci m'affecte donc, comment est-ce que je la prends en compte, comment me met-elle en action ?

    Merci par avance de votre participation.


    _________________
    René Guichardan,
    Ps : pour activer les liens des messages du forum, il faut être "inscrit". Merci de votre compréhension.
    Les sujets des cafés philo Annemasse-Genève
    Les cafés philo de France et du monde
    avatar
    Rene
    Admin

    Messages : 139
    Date d'inscription : 20/06/2011
    Age : 58
    Localisation : ANNEMASSE - HAUTE-SAVOIE

    empathie et alliance thérapeutique

    Message  Rene le Mar 23 Aoû - 11:28

    Bonjour,

    Le débat sur l'empathie s'est poursuivit sur email. Ci-dessous, l'essentiel :

    A propos d'ego altérant la capacité empathique, Daniel Goleman, auteur de Cultiver l’intelligence relationnelle, 2009. est cité :
    "Ce que j'appelle l'écoute est une attention qui va au- delà d'une empathie momentanée, une présence soutenue qui facilite les rapports" .... "Egocentrisme et et préoccupations limitent notre concentration, donc notre capacité à ressentir les émotions et les besoins d'autrui, et encore plus à y répondre avec empathie". (page 148 et 150)

    Si on reprend tout ce qui a été dit, et sauf erreur de ma part : il y aurait donc une perception des émotions qui est innée (c’est la faculté à être empathique, elle est biologique et animale - nous nous communiquons nos émotions). Tandis que l’égo est ce travail qui permet d’aller plus loin que la simple perception…. Plus loin dans la mesure où l’on veut se mettre en action et ne pas être qu'un simple observateur ?





    _________________
    René Guichardan,
    Ps : pour activer les liens des messages du forum, il faut être "inscrit". Merci de votre compréhension.
    Les sujets des cafés philo Annemasse-Genève
    Les cafés philo de France et du monde

    Contenu sponsorisé

    Re: De l'empathie (juillet, 2011.Genève)

    Message  Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Dim 25 Juin - 3:27